Skip to content

Un jour à l’agence

Par Julien & Arnaud le 10 sept 2012

Comment ça se passe en agence ? Cette question, on se l’est posée plus jeunes, on nous la pose aujourd’hui, et il est toujours aussi difficile de décrire cet univers si particulier. On a tout de même essayé, par jeu, en forçant le trait. Toute ressemblance avec des situations existantes serait vraiment pas de bol, quand même.

10h05, arrivée à l’agence. Un petit bonjour poli à l’hôtesse d’accueil dont on ne connaîtra jamais le prénom, puis direction l’open space des créas.
En chemin, on salue ceux qu’on croise : un check pour les proches, un simple « salut ça va ? » pour les autres, qui aura systématiquement pour réponse « Et toi ? », et tout le monde poursuivra son chemin sans se soucier de répondre à ces questions rituelles.

 Un jour à lagence

10h15 : une fois au poste de travail, allumage du mac, et relevé des emails

10h20 : pendant que le relevé des mails est en cours, un petit saut à la machine à café. Nouvel échange de « Ça va ? » – « Et toi ? » avec les personnes rencontrées à cette occasion.

 Un jour à lagence

10h45 : tri des emails reçus, pour tenter d’extraire d’éventuels courriers professionnels des newsletters, spams, invitations à des jeux Facebook, ou simples messages d’absence du bureau.

 Un jour à lagence

10h50 : corrections à l’arrache sur la créa de la veille, selon les indications mentionnées dans le mail « URGENT – AVANT 11H » du commercial.

 Un jour à lagence

11h25 : envoi des corrections au commercial.

11h30 : chat sur Facebook, et petit tour sur les dernières publications du site Ads of the World.

12h00 : coup de fil au commercial pour savoir s’il a bien reçu le doc avec les dernières modifications. Avec une réponse connue d’avance : « je reviens vers toi ».

12h59 : mail du commercial disant que les modifications ne vont pas du tout, qu’il faut refaire en s’en tenant au brief.

13h00 : départ pour déjeuner avec deux collègues. À la cantine de l’agence, ou s’il fait beau à la recherche éperdue d’une terasse bondée pour manger une salade du jour (qui semble pourtant dater de la veille) à 14 euros.

14h00 : retour au bureau. Le téléphone ne cesse de sonner. C’est le numéro du commercial qui s’affiche.

14h05 : passage par la machine à café pour ne plus entendre le téléphone sonner sans cesse. Croisée dans le couloir, la responsable trafic prévient qu’un brief est programmé à 15h00.

14h25 : en sueur, épuisé d’avoir couru, le commercial surgit à la machine à café, demandant si ses modifications sont prêtes. Prendre un air dégagé, lui répondre « je suis dessus », et partir aux toilettes.

 Un jour à lagence

14h30 : le commercial par dessus l’épaule, faire les modifications selon les indications qu’il donne.

 Un jour à lagence

14h50 : la directrice de clientèle vient superviser les modifications. En les découvrant, elle lâche un « ça ne va pas du tout », et fait tout recommencer.

 Un jour à lagence

15h10 : une fois la Dircli et le commercial repartis, courir en salle de réu pour le brief de 15h00. Tenter de rentrer discrètement. Se prendre un « c’est gentil d’être passé nous voir » par le DC.

15h12 : fin du brief. Tenter de comprendre ce qui est demandé sur le doc récapitulatif remis par la planneuse.

15h25 : appeler les collègues pour leur montrer que ce brief est un « bingo » : il contient les mots « aspirationnel », « appétant », « disruptif », « conversationnel », et « buzz ». Plus le bonus, la petite ligne « Cible : tout le monde ».

15h35 : commencer à traîner sur 9gag à la recherche de l’inspiration…

16h00 : une première idée !

 Un jour à lagence

16h02 : ah bah non.

 Un jour à lagence

16h26 : coup de fil d’amis, qui proposent un dîner le soir-même. Accepter.

16h35 : une nouvelle idée !

16h50 : en y repensant bien, oui, cette idée tient la route !

16h55 : début de la réalisation d’une maquette, pour présenter au DC.

17h00 : recherche de l’image parfaite sur Getty.

18h35 : ça y est, la voilà l’image parfaite !

18h38 : montée à la va vite, l’idée est prête à être présentée au DC. Direction son bureau.

18h39 : croisé alors qu’il quittait l’agence, le DC prévient « inutile de chercher plus longtemps, j’ai trouvé ce qu’il faut, tu le réalises demain ».

18h55 : commencer à ranger ses affaires.

 Un jour à lagence

18h59 : coup de fil du commercial. Les modifications faites en début d’après-midi se sont fait jeter par le client. Il faut tout refaire, c’est urgentissime.

19h02 : prévenir ses amis qu’on ne sera pas là pour l’apéro.

19h03 : le commercial et son stagiaire arrivent dans le bureau pour commencer les modifications.

 Un jour à lagence

20h14 : les modifications sont presque terminées.

20h15 : la Dircli entre dans le bureau et vient voir où en sont les modifications.

 Un jour à lagence

20h16 : on recommence à zéro.

 Un jour à lagence Un jour à lagence

22h47 : les modifications sont terminées. Le stagiaire baille sur son tabouret. Le commercial lance un « on pourrait peut-être leur proposer une seconde piste… » Tout le monde fait comme s’il n’avait rien dit.

22h50 : appeler ses amis pour s’excuser de les avoir plantés pour le dîner.

22h55 : quitter l’agence en saluant les collègues qui travaillent encore.

 Un jour à lagence

Un énorme merci à la géniale @stephpierrat qui a gentiment accepté d’illustrer ce billet avec son talent habituel !

Catégorie → 360

13 commentaires
  1. polo permalink

    ça ressemble à une journée en agence vécue par un enfant de 6 ans … c’est assez candide et pleins de lieux communs … bref les fans de 99 francs vont être servi avec vous 2 … !!

  2. @polo : comme indiqué dans le préambule, nous avons légèrement grossi certains traits. Même si nous avons vécu / vu nombre de ces scènes, et ce dans plusieurs agences.
    Après, chacun a sa propre expérience, naturellement.

    Quand à la comparaison avec 99f, on la trouve flatteuse, bien qu’un peu exagéré, on n’a pas la prétention de pouvoir faire aussi bien :)

  3. Excellent ce billet ! J’ai pas mal rigolé en voyant certains points ! Merci pour cet article « décalé ».

  4. Très bel article, je me suis bien amusé en le lisant !

  5. Formidable !

  6. jean-marc permalink

    Ouh la la ! Quelle vie de pub !

  7. Nig permalink

    En fait vous subissez et n’aimez pas votre job?

  8. @Nig : non, on l’aime notre job ! Comme on le précise dans le préambule, on a un peu forcé le trait (même si, dans certaines agences…). Et puis, ce n’est pas parce qu’on apprécie globalement son travail qu’il faut pour autant s’empêcher d’en dénoncer les mauvais côtés.

  9. Tellement vrai… ;-)
    Merci pour ce post

  10. Mais qu’est ce que tu as foutu entre 12h00 et 12h59 ??

  11. @Marie-Anne : pause pipi :)

  12. ça commence déjà fort avec l’arrivée à 10h et l’allumage du mac :) Néanmoins dans cette série de clichés force est de constater que la plupart sont vrais… comme l’asymétrie d’information entre les commerciaux et les créas. Néanmoins, on arrive toujours plus ou moins à un résultat, qui n’est jamais celui du commercial, du client, ou du créa… mais un genre d’hybride bizarre prêt à s’élancer dans le grand monde 2.0.

  13. Article très intéressant ! Merci beaucoup !

Ecrire un commentaire

Note: le XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publiée.

Abonnez-vous aux commentaires par RSS