Skip to content

Tu vas puer…mais pas tes fringues (c’est déjà ça)

Par Julien & Arnaud le 2 sept 2009

Très franchement quand on a découvert cette campagne, on a mis un peu de temps à bien la comprendre. Mais on a de suite su qu’elle nous plaisait quand même un peu, parce que les photos étaientmagnifiques.

Mais bon après on s’est dit « quand même, faudrait qu’on essaye de comprendre maintenant, on va encore passer pour des cons sinon… ». Alors bon, on s’est concentrés très fort et à un moment, il y aeu une lumière qui nous a aveuglé, et on s’est dit qu’on avait pigé.

Mais en fait c’était quelqu’un à l’agence qui avait ouvert un store et laissé filtrer un rayon de soleil.

Alors on s’est repenchés sur ces annonces et, en désespoir de cause, on a fini par se dire que en gros, avec la lessive machin là, ben même si on allait sentir la transpi ou le graillon, au moinscette odeur ne resterait pas sur nos fringues.

Bon là d’un coup on s’est dit qu’on aimait moins ces annonces. Mais on s’est aussi redit qu’on avait peut-être pas bien compris.

Alors on s’est dit qu’on allait quand même le publier, mais en disant seulement qu’on aimait vraiment beaucoup les photographies, et rien d’autre. Donc voilà. Ayé c’est fait.

 Tu vas puer...mais pas tes fringues (cest déjà ça)

« Your clothes were never there »

 Tu vas puer...mais pas tes fringues (cest déjà ça)

« Your clothes were never there. GAIN FEBREZE »

Client: P&G
Agency: LAPIZ Chicago
Photographer: Buenavista Fotografía
Executive Creative Director: Laurence Klinger
Assoc Creative Director: Jose Funegra / Maria Bernal
Art Director: Maria Bernal / Jorge Pomareda
Copywriter: Jose Funegra / Carlos Bretel

Catégorie → PRINT

2 commentaires
  1. Piliboy permalink

    Mouais, pas facile facile à comprendre ce spot ! A moins qu’on soit super con (ça arrive parfois), et qu’on cherche trop loin.
    Peut-être que ça veut simplement dire que la « lessive machin là » sent tellement bon qu’on remarquera mm pas que vous, vous puez !… mouais…

    En tout cas les photos sont sympa, j’adore celle du cuistot !
    Et j’adore l’article aussi, c’est toujours un plaisir de vous lire « en arrivant » (il est déjà 10h47 là non ? Vive le monde de l’image !) au boulot !

    (Ah bon, on transpire plus quand on est costaud ? ouais, ça passe… Ah bon, on pue plus la graille quand on est costaud ? moins sûr… Alors : ah bon, on est forcément costaud quand on est cuistot ? en tout cas ça rime…) :)

  2. Merci ! C’est vrai qu’on a pas parlé du fait que ces annonces mettent en scène des personnes plutôt fortes, un choix un peu étrange…peut-être uniquement motivé par des raisons « d’esthétisme de l’image ». Ou pas.

Ecrire un commentaire

Note: le XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publiée.

Abonnez-vous aux commentaires par RSS