Skip to content

Orangina trompe ses fans sur Facebook

Par Julien & Arnaud le 14 fév 2012

EDIT : Suite à ce billet, nous avons été contactés par la marque Orangina, qui nous a précisé ne pas être au courant de telles pratiques, et y être par ailleurs opposée.
Ils ont mené leur enquête de leur côté, et ont accepté de nous rencontrer pour répondre à nos questions : interview à lire ici.

On dit « trompe », on aurait presque pu dire « arnaque ». Car si le mot peut sembler fort, c’est juste un synonyme de tromperie, non ? Une arnaque finalement, qu’est-ce que c’est ? C’est vous faire croire quelque chose qui n’est pas vrai.

Les apparences

Regardons un peu la page Facebook de la marque Orangina : en apparence, tout va bien. Près de 300 000 fans, des posts réguliers, likés / commentés / partagés par la communauté, etc.

D’ailleurs, en parlant de cette communauté, on s’aperçoit que sur les publications, on retrouve souvent les mêmes fans derrière les interactions. Si si, regardez bien, il suffit de prendre quelques posts au hasard pour voir que ce sont généralement les mêmes fans qui likent / commentent / partagent.

Rien que du très normal dans tout cela : ce sont très certainement les fans les plus actifs, les véritables ambassadeurs de la marque, qui sont très présents sur la page et impliqués sur la plupart des posts.

 Orangina trompe ses fans sur Facebook

 Orangina trompe ses fans sur Facebook

Oui mais.

Car il y a un « mais », forcément. Parce qu’à un moment, on finit par se demander « qui sont ces gens qui vont à chaque fois interagir avec les statuts de la page ? »
Alors on les a stalké. Oui oui, n’ayons pas peur des mots. On a cliqué sur leurs profils pour voir qui ils étaient, pour tenter de comprendre un peu cet amour inconditionnel qu’ils semblent porter à la boisson pulpeuse.

Et là, surprise.

Nous tombons sur deux types de profils :

- des profils d’users, n’ayant quasiment aucun ami, fans de très peu de pages Facebook, et dont la seule activité se borne visiblement à partager et commenter les statuts d’Orangina France…

- des FanPages assez étranges, puisqu’elles aussi ne font que relayer les statuts d’Orangina France, et ne comptent quasiment aucun fan…

En voici quelques-uns :

 Orangina trompe ses fans sur Facebook

 Orangina trompe ses fans sur Facebook

 Orangina trompe ses fans sur Facebook

Etc, on ne va pas tous les citer, y en a pas mal d’autres visiblement.

La conclusion de tout cela paraît évidente : la plupart de ces profils et de ces pages sont très certainement des fakes, créés uniquement pour améliorer les taux d’interactions de la page.

Un exemple parlant ?

Prenons un exemple. Prenons le statut le plus tristement célèbre de la page Orangina depuis sa création, celui sur les roux. Mais si souvenez-vous, il y a quelques mois la marque s’était offert une petite polémique en mettant un statut dénigrant envers les roux.

Nous avons repris ce statut ci-dessous. Pour faciliter la lecture, nous avons retiré des commentaires (ceux genre « pffff c’est n’importe quoi », « vous devriez avoir honte d’insulter les roux », etc.) et nous avons encadré en rouge les interventions des profils / pages qui nous paraissent suspects :

 Orangina trompe ses fans sur Facebook

Ça semble assez évident non ? Les petits salopiauds ont bel et bien l’air d’utiliser une paire de comptes pour se faire passer pour des consommateurs et venir ainsi prendre leur propre défense, en douce. Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à regarder par vous-mêmes ces profils étranges, vous verrez ça saute aux yeux. Outre le fait que le ton et les termes utilisés par ces comptes sont très similaires, vous verrez distinctement qu’ils fonctionnent en circuit fermé : ils se likent entre eux, se partagent entre eux, …

Lamentable…

La marque trompe donc bien ses fans sur Facebook : elle leur fait croire qu’ils discutent entre eux, alors qu’ils discutent avec de faux comptes. Elle leur fait croire qu’elle attache de l’importance à leurs opinions, alors qu’elle ne cherche qu’à en donner l’illusion.

Surtout, ne pas laisser les gens avoir des avis et discuter. Non non, il faut qu’ils disent ce qu’on veut entendre uniquement, il faut qu’ils disent aimer la marque et puis c’est tout, sinon c’est qu’ils n’ont pas bien compris. Et on utilisera des faux comptes pour les insulter et les remettre dans le droit chemin s’il le faut.

Ces faux profils / page fakes ne sont pas utilisés que pour cela, évidemment. Une question sur la FanPage qui met du temps à prendre et n’entraine pas assez de réponses ? Hop, deux ou trois de ces comptes viennent à la rescousse. Besoin de likes sur un statut ? Même chose. Et bien entendu, des partages Facebook, ça fait grimper les stats de la page, et ça fait toujours bien dans les reports.

Orangina est visiblement restée bloquée à l’époque des pubs traditionnelles : « Tiens, voilà notre contenu, maintenant tu as juste le droit de te taire, d’aimer ce qu’on te dit et d’acheter nos produits. Quitte pour cela à ce qu’on prenne des libertés avec l’éthique ».

En parlant d’éthique justement, on se faisait il y a quelques jours la réflexion qu’il y avait de moins en moins d’éthique sur le web. Merci à Orangina de nous en apporter la preuve sur un plateau. La marque n’a visiblement pas compris l’intérêt des réseaux sociaux. Au lieu de jouer le jeu, d’être transparente, engagée, et à l’écoute de ses fans, elle préfère se moquer d’eux, en utilisant des faux comptes dès qu’il y a la moindre critique, pour éviter d’avoir à répondre franchement.

En trichant et truquant les conversations qui ont lieu sur sa page Facebook, Orangina a choisi de  tourner le dos à l’esprit même des réseaux sociaux,  plutôt que d’agir avec ses consommateurs comme toutes les marques se doivent de le faire : sincères et honnêtes. Inutile de dire qu’on trouve ce genre d’attitude assez lamentable…

Catégorie → COUP DE GUEULE

211 commentaires

Trackbacks & Pingbacks

Ecrire un commentaire

Note: le XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publiée.

Abonnez-vous aux commentaires par RSS