Skip to content

Les pubs Allianz, vous aimez ou pas ?

Par Julien & Arnaud le 20 oct 2009

 Hier, on était à une soirée organisée par Thomas et Allianz, dans le cadre du lancement de la nouvelle campagne de cet assureur qui a absorbé AGF.

Ben c’était sympa, c’était bien organisé, on a bien mangé on a bien bu, … MAIS

 

Mais les discussions étaient essentiellement axées sur le marketing, et le positionnement des assureurs. Autant dire des domainesoù on ne va pas trop ramener notre gueule, tellement qu’on y est mauvais. Déjà qu’en pub on a pas tellement de légitimité, si on en sort n’en parlons pas !

Et justement on n’a pas trop parlé de cette campagne de pub d’Allianz.

 

En même temps, on n’aurait pas trop sur quoi en dire. Parce que cette campagne, on ne sait pas trop quoi en penser.

D’un côté on aime bien qu’un annonceur ait enfin essayé de faire quelque chose d’un peu moins niais que les autres, après lesCerise de Groupama et autres Benzema-je-suis-le-pire-acteur-du-monde pour LCL, y a un moment, l’effort est louable et se ressent comme une bouffée d’air à côté des bouses précédemmentcitées.

En même temps on a mis un petit temps à comprendre ces spots, et on a du mal à dire qu’ils déchirent.

 

On a demandé un peu autour de nous, à des créas, à des non créas, et les avis sont partagés.

 

Aussi sur cette campagne on ne dira RIEN. Et toc.

 

Mais vous, vous en pensez quoi ? Ces pubs Allianz, vous les trouvez comment ?

Client : Allianz
Agence : DDB Paris
Réalisateur : Jean-Marc Vallee

Catégorie → 360

18 commentaires
  1. J’ai d’abord découvert un volet presse (sur Ouest-France pour être précis) où ils présentaient un des protagonistes, C’était « Le cynisme » et je me suis dit : ça y est, les assureurs s’assument enfin tels qu’ils sont… ou il y a un truc qui m’échappe.

    Puis j’ai vu un 1er volet tv. Bien réalisé, bien mis en scène, décalé… mais j’en ai pas retenu grand chose finalement.

    MAIS, il y a un mais. je guette systématiquement le moment où Charlotte Rampling entre en jeu.
    Dans cette mise en scène façon « gouvernance du monde », c’est un peu elle qui représente la finesse, l’intelligence, là où chacun des protagonistes (caricaturaux) n’y voit que par le petit bout de sa lorgnette.

    Si la volonté c’est d’assimiler le rôle d’Allianz à celui de Charlotte Rampling, alors c’est une très bonne idée.

    Mais j’ai peur que ce ne soit pas l’idée qu’on retienne de la pub. Je garantis pas qu’Allianz en ressorte avec une « bonne image » au final. Faut voir ce qu’ils proposent ensuite.

  2. Nico permalink

    C’est bien d’avoir charlotte rampling, ensuite faudrait qu’elle apprenne à parler correctement ? Allez c’était gratos ;-)

  3. plutôt d’accord, quand on voit ce qui se fait d’autre sur le secteur en plus (MAAF, MMA, Matmut, …)
    Ça nous inciterait presque à être plus complaisants envers cette campagne (presque)

  4. et par rapport aux concurrents en plus…

  5. ne pas rigoler… – ne pas rigoler… – ne pas rigoler… – ne pas rigoler… – ne pas rigoler…
    LOL
    …et merde…

  6. Le jour où Charlotte Rampling parlera « correctement » (façon de parler…) , elle perdra tout son charme.

    Pas question !

  7. Nico permalink

    Haaaaan mais comment tu parles de Christian !!! toi tu vas avoir des problèmes !!!

  8. mais non, mais pourquoi ? c’est pas nous là, tout le monde le sait que leur hit il est généralement irréaliste

  9. Ça résume pas mal notre point de vue à nous aussi. À savoir qu’il y a une bonne idée de départ, un bon message à faire passer, un concept créatif sympa et original… mais que l’exécution et la réalisation de ce concept coince un peu (« long à comprendre », c’est un commentaire qu’on a entendu à de nombreuses reprises).
    Peut-être est-ce du au fait qu’Allianz essaie de faire passer trop de messages d’un coup, peut-être à la réal, peut-être qu’il faut un peu de temps pour que la saga s’installe, …

    Mais pour nous il faut tout de même considérer cette campagne en fonction de sa catégorie : au milieu des bouses habituelles, elle surnage. Maintenant espérons que ce ne soit que le début et que les autres lui emboitent le pas, d’une manière plus créative encore.

  10. Je peux comprendre que si on découvre la campagne en presse, elle puisse paraitre un peu compliquée au premier abord. Mais pour le reste…

    Y’a un moment y’en a marre de voir des pubs pour ce genre d’annonceurs ou les gens chantent et dansent , comme s’ils s’adressaient à des enfants de 5 ans.
    Ca channge, on a le sentiment que l’assureur ne nous prend pas pour des c…

    Et j’ai le sentiment que le concept peut vraiment être approfondi, et rapporter beaucoup à la marque en terme d’attribution…

  11. aff permalink

    Au travers de cette pub, je trouve qu’Allianz transmets une image haut de gamme, elle reprend d’ailleurs les codes (noir, bleu, sobriété, simplicité…). Tout l’inverse des autres pubs pour assureurs.

    et c’est pas plus mal car au final même si tu ne comprends pas le message tu te dis que se sont de vrais gens sérieux que tu vas voir et pas cerise ou laspalles dans décors flashy au pays des bisounours ou tout le monde il est beau tout le monde il est gentil!!! A croire qu’ils font un concours de champignon hallucinogene chez les autres assureurs.

  12. c’est vrai que cerise on sait pas ce qu’elle prend mais ça a l’air d’être de la bonne

  13. Ben AGF est devenue Allianz, c’est d’ailleurs la cause de cette pub, communiquer autour du changement de nom.

  14. Et, on a reçu une nouvelle lentille???

  15. Oui, c’était le bon vieux temps…

  16. RICCI permalink

    Je crois que Charlotte RAMPLING aurait dû s’abstenir de vendre son image à une telle boîte. En effet, lorsque l’on tappe sur GOOGLE allianz assureur nazi, voilà ce qu’on trouve sur WIKIPEDIA et ce qui a été trouvé après guerre :
    « La prise de contrôle par les Nazis
    L’arrivée des national-socialistes du NSDAP (ou parti Nazi) au pouvoir en 1933 leur permit de prendre le contrôle de toutes les instances du gouvernement et de la société. A l’instar d’un grand nombre de sociétés, les délégués du personnel furent remplacés par des Nazis et les salariés juifs licenciés. La collusion d’Allianz avec le régime nazi était telle que Kurt Schmitt, alors dirigeant du groupe, fut ministre de l’économie du Troisième Reich de juin 1933 à janvier 1935 et que le Directeur général Eduard Hilgard dirigea l’Association de l’Assurance Privée du Reich, entité qui proposa puis mis en place le refus de paiement de toute prime d’assurance-vie aux Juifs en envoyant les sommes dues aux dirigeants nazis, et ce d’une manière très organisée.

    Ces recherches conduisirent non seulement à plusieurs nouvelles réclamations de victimes du nazisme et de leurs descendants mais permirent de confirmer plusieurs faits notables comme :
    • la conclusion que le groupe assura les installations et les personnels des camps d’Auschwitz et de Dachau en toute connaissance de la nature et de la destination de ces camps.
    • la mise en évidence de la prise en charge des risques liés à la production du gaz cyanhydrique Zyklon B par les usines d’IG Farben2. »
    ECOEURANT !!!!!!!!!!!!!!!!!

  17. olivier fanchon permalink

    quand j’ai vu cette pub, j’ai toute de suite pensé a ça :
    http://www.youtube.com/watch?v=SyVTcjIQCUw&feature=related

    peut être que c’est leur inspiration, ou pas.

  18. mmmhh, il y a de ça, avec aussi un côté « réunion du spectre » dans les anciens James Bond
    Comme on entend souvent dire hein, toutes les idées ont déjà été faites, on ne fait que les réinventer sans cesse.

Ecrire un commentaire

Note: le XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publiée.

Abonnez-vous aux commentaires par RSS