Skip to content

Les enfants du Noma

Par Julien & Arnaud le 5 mai 2010

Le Noma, ça vous dit quelque chose ? Non ? Dans un sens, heureusement pour vous, cela veut dire que vous n’y avez jamais été confronté. Il s’agit en effet d’une maladiecomparable à une « gangrène foudroyante, qui se développe dans la bouche et ravage les tissus du visage. Il touche principalement les enfants en bas âge » (source : Wikipédia).

Les enfants du Noma est une association qui, depuis plusieurs années, lutte contre cette maladie terrible. Pour inciter les gens à soutenir cette association, l’agenceBETC s’est trouvée confrontée à un dilemne : fallait-il montrer frontalement les ravages que cause cette maladie sur les visages des enfants, pour choquer et marquer les esprits ? Oubien fallait-il trouver un autre moyen, moins frontal, de faire comprendre qu’avec des dons on pouvait faire quelque chose contre le Noma ?

La réponse dans le spot :

Annonceur : Les enfants du Noma
Agence : BETC EURO RSCG
Directrice de création :   Florence Bellisson
Directrice artistique: Julie Troja
Concepteur-rédacteur : Adrian Skenderovic
Réalisateur:  Simon Ladefoged
Maison de production: LES PRODUCERS

 

C’est donc la seconde solution qui a été retenue par l’agence. Et c’est plutôt malin, car tout au long du spot, on s’attend à voir apparaître, à un moment, le visage déformé dupauvre gosse. Mais au lieu de cela, le film s’achève sur une note plus positive, une note d’optimisme puisqu’on voit les dons prendre directement forme et venir participer à la guérison del’enfant. Une mécanique un peu sur le principe d’Amnesty International et ses signatures (Lion d’or à Cannes en 2007), ladémonstration que les actes de soutien aux associations ont des conséquences directes.

C’est donc un spot tout en retenue, qui joue sur l’émotion sans miser sur le voyeurisme, et ça, on aime bien. Voilà pour le côté positif.

 

En revanche, il y a d’autres choses qu’on a un peu moins aimé. Une en particulier. La réalisation. Au lieu de se faire oublier, de se mettre au service du spot, elle estprésente, très présente, trop présente. Un effet de style par plan, cela fait beaucoup (travelling arrière, travelling circulaire, gros plan avec mouvement de tête, la goutte d’eau sur la joue,re-travelling circulaire, passage violent de la mise au point de l’arrière-plan au premier plan, et ainsi de suite jusqu’au plan un peu niais de la main gantée qui attend le scalpel…). Au lieude nous plonger dans l’histoire, cela aurait plutôt tendance à nous en sortir, on se focalise sur ce que sait faire le réalisateur au lieu se concentrer sur le message. Bref, une belle bande dedémo de ce que sait faire le réal, mais quelque part un peu au détriment du spot. Enfin à notre avis, hein…

Catégorie → VIDÉO

14 commentaires
  1. Nico permalink

    « ou des parents »

  2. On comprend ton point de vue ouais. Bon c’est un peu dommage qu’on parle de ça en commentaire de cette pub, parce que finalement cette vidéo justement elle ne joue pas trop la carte de la leçon de morale.

    Mais c’est vrai que c’est (trop) souvent le cas, et que ça vient de gens (agences mais pas seulement, rajoutons aussi les annonceurs, les pouvoirs publics, etc.) qui se gavent à ne plus savoir qu’en faire, et là effectivement c’est dérangeant.

    Cependant il ne faut pas non plus tout voir en négatif : on peut effectivement se « faire plaisir » avec ce genre de budget parce que, quelque part, c’est un peu pour ce genre de sujets qu’on fait de la pub non ? Faire des spots super sympas pour vendre de la lessive ou des conserves, c’est bien, mais cela revient toujours à faire acheter aux gens des produits dont ils n’auraient pas eu forcément besoin, non ?

    Alors qu’une camapgne pour une grande cause, si on la réussit, si on arrive à la faire émerger au milieu des centaines de pubs qui sortent chaque jour (et cela passe généralement par la création), on aura peut-être une chance de faire bouger un peu les choses, même un tout petit peu

  3. Nico permalink

    Je crois que faire bouger les choses, c’est le cadet de leurs soucis.
    Une annonce réussie qui fait plaisir au client pour qu’il en redemande oui, là ok j’y crois +

  4. zob permalink

    je pense qu’il faut arrêter de voir le mal partout.
    Bien sur que les associations ont toujours été un moyen de faire des campagnes créatives. Mais c’est gagnant/gagnant, les associations s’y retrouvent aussi. C’est un moyen de faire parler d’elles, car sans visibilité, pas de dons.

    N’oublions pas tout le monde travaille gracieusement sur ces budgets. Les agences qui pondent l’idée, les boites de prod qui produisent, les réal, les photographes, illustrateurs,… et les médias qui diffusent.
    Même si ces acteurs ne sont pas à 100% désintéressées par les retombées « créatives » d’une telle campagne, à partir du moment ou c’est efficace, et que l’assoce récupère des sous, c’est déja une victoire.

  5. Ludwig permalink

    Salut les coups de pub.

    Commentaire qui n’a rien à voir avec votre post; Je suis super occupé en ce moment et j’ai pas le temps de voir ce qu’il se passe chez vous, je suis en plein dans un mémoire (et oui encore un connard d’étudiant). Et c’est l’objet de ce commentaire, je vous explique :

    La pbmatique de mon mémoire c’est : Comment la génération Y, symbole de la post-modernité, dessine de nouveaux profils de crétifs en communication ?

    Bref, du coup j’essaie de démontrer une espèce de clivage entre les créas séniors et la pub d’hier, et les créas juniors (Gen Y, nés entre 78 et 94) et la pub d’aujourd’hui (notamment les nouvelles pratiques, web digital, alternatif tout ça quoi).

    J’ai besoin de matière et vu votre présence sur la toile et vos activités pro, vous semblez rentrer dans mes cordes.

    J’aimerais bien vous poser quelques questions, j’ai pas trop envie de vous faire chier j’imagine que vous avez d’autres choses à foutre. Mais si vous avez dix minutes d’ici la mi-semaine prochaine (ouai je rends mon mémoire dans 10 jours, je suis un peu à l’arrache…) pour y répondre, je peux vous envoyer ça par mail…

    Je passe par les com’ sur votre blog parce que la flemme de vous traçer sur Facebook ou autre, et je sais que vous répondez quasi systématiquement et rapidement. Alors au cas où ça vous gênerais de balancer vos mails ici, voici le mien : ludwig.beck@laposte.net ; envoyez moi OK si vous êtes opé et je vous envoie ça.

    Merci d’avance les gars ! :-)

  6. lui permalink

    ptain j avais jamais vu la pub pour amnesty… elle envoie !!

    c est con j’ai vu les 2 en meme temps alors du coup j ai du mal a me prononcer sur celle ci.

    Je passe.

  7. pas de pblme, on te répond par mail

  8. Ludwig permalink

    Les gars j’ai toujours pas reçu votre mail, c’est normal ?

  9. J’avoue que cette réal est vraiment sympa et la chute encore meilleur comme tu l’as dit mon amis ci-dessus !
    C’est vrai que de l’hémoglobine on en voie déjà assez abondamment partout sur nos écran…

  10. Ah en fait nous on est moyennement fans de la réal, on trouve même que c’est le point faible du spot.

  11. Bon, alors votre démarche, elle est plutôt pas mal, de venir prendre la parole spontanément aux endroits où on parle de votre campagne, mais attention à certaines choses :

    – nous là on se sent limite spammés, si vous vouliez vraiment nous contacter pour discuter il y avait un formulaire de contact dédié; si vous souhaitiez seulement répondre à une personne qui a commenté, il aurait fallu le préciser;

    – relisez bien notre article et tout ce qui est dit sur votre campagne : globalement c’est très positif, on encourage le message et notre seule réserve concerne la forme, pas le fond, puisqu’elle porte sur la réalisation… en quoi ces propos sont inexacts ? (ou alors comme on disait précédemment, c’est ce qui est dit dans un commentaire que vous estimez inexact, mais pareil comme ce n’est pas précisé on a du mal à le savoir)

    – une chose qu’on a adoré dans ce spot, et qu’on a pris soin de mettre en avant, c’est le fait qu’il ne joue pas sur la carte de la leçon de morale… Or malheureusement votre commentaire nous donne l’impression de retomber dans ces travers, quand vous dites « Venez passer une journée avec nous ici en France ou au Bloc opératoire » ou « des propos constructifs et efficaces pour tous et surtout porteurs d’espoir pour les enfants ».

    – pour mémoire, nous sommes un blog qui traite de communication et publicité. C’est à dire que nous ne sommes pas là pour discuter des sujets qui font l’objet de ces pubs, si nobles soient-ils, mais bien de la manière dont ils sont traités. Alors certes nous sommes, comme beaucoup, plus sensibles à ce genre de grande cause, mais pour autant nous n’avons nulle intention d’adresser nos louanges à une campagne si elle est d’un faible niveau créatif. En revanche nous avons encore plus de plaisir à parler de ce type de campagne lorsqu’elle est réussie, et c’est ce que nous pensons avoir fait en publiant ce billet sur votre spot.

    – dernière chose, plutôt personnelle, mais on est sensibles à votre proposition de passer un moment avec vous, au bloc ou ailleurs, pour en savoir plus sur cette maladie. N’hésitez pas à nous (re)contacter à ce sujet, vraiment.

    On vous souhaite bon courage pour votre action contre cette maladie, on espère que cette campagne vous permettra d’aider encore plus d’enfants.

  12. ENFANTSDUNOMA permalink

    Effectivement nous i fait un amalgame sur les commentaires sur les diverses réponses
    Nous comprenons votre position de professionnels
    Et toute critique est positive quand elel est constructrice
    Merci de votre sensibilité et de votre proposition
    NOus allons organiser une manifestation pour les Enfants du Noma pour fêter les 10 ans donc laisser nous les emails et nous vous inviterons à rencontrer les divers partenaires et intervenants
    Bonne soirée
    Marie pour les Enfants du Noma

  13. Avec plaisir, on vous envoie tout ça, merci pour votre réponse.

Ecrire un commentaire

Note: le XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publiée.

Abonnez-vous aux commentaires par RSS