Skip to content

La Caisse d’Épargne remet les comptes à zéro

Par Julien & Arnaud le 2 mar 2011

Il y a quelques jours, nous avons été invités (ok, un seul d’entre nous en fait, l’autre est pas sortable) à assister à la présentation de la nouvelle campagne de pub de la Caisse d’Épargne. Ces nouvelles pubs, les premières depuis la remise en compétition du budget, et son transfert de chez Ogilvy jusqu’à chez BDDP & Fils, vous les avez probablement déjà vues. Si ce n’est pas le cas, les voici :

 La Caisse dÉpargne remet les comptes à zéro

 La Caisse dÉpargne remet les comptes à zéro

 La Caisse dÉpargne remet les comptes à zéro

 La Caisse dÉpargne remet les comptes à zéro

 La Caisse dÉpargne remet les comptes à zéro

Client : Caisse d’Épargne (« oh ben ça alors »)

Agence : BDDP & Fils

À chaud lors de la présentation de cette nouvelle campagne (et nouvelle signature), on a eu (oui, on continue à parler à la troisième personne même si un seul de nous était présent, c’est ça qu’on appelle une belle unité) un peu de mal à adhérer.

Et avec du recul, encore plus de mal, finalement. Mais reprenons depuis le début : avec cette campagne, la Caisse d’Épargne tourne la page de sa communication mettant en scène son petit écureuil, après des années de déclinaisons plus ou moins heureuses. Exit donc le petit bouffeur de noisettes et l’humour animalier, place à un message rassurant, plus proche des attentes des clients, de leur réalité. Enfin ça c’est l’idée de départ, hein.

Parce qu’au final, qu’est-ce qu’on a ?

- une strat’ pas originale, calquée sur la plupart des autres gros acteurs du marché;

- trois films inégaux (le premier, censé être le plus « institutionnel », et le troisième, sont un ton en-dessous du second);

- des prints au concept faiblement créatif, et qu’on a l’impression d’avoir déjà vu 100 fois;

- des clichés, certes jolis, mais qui raviront uniquement les spécialistes, pour les autres en regardant rapidement on pense plutôt à du Getty Images;

- des messages centrés sur l’honnêteté qui finissent par nous mettre un doute : la banque aurait-elle quelque chose à se reprocher ? Quelque part, cela fait penser à la com du Crédit Lyonnais qui devenait LCL pour faire oublier ses déboires;

- des films épurés, très épurés, trop épurés ? Gros décalage entre le discours « on va s’inscrire dans vos attentes et votre réalité » et les images des 4 gugusses avec leur balai qui font une choré chelou dans le premier spot (à 0’21″)

- des persos habillés tout en blanc genre « on est purs on a rien à cacher on est des winners »… hé ho, faut arrêter un peu, vous restez des banquiers, des gens qui ne nous accordent de la considération que quand on a du pognon hein, vous n’êtes pas les bienfaiteurs de l’humanité… non mais sans blague !

- un DC qui, si talentueux soit-il, n’aurait peut-être pas dû s’occuper à la fois de la direction de création, la conception rédaction, la direction artistique, … Ou alors c’est plus la peine d’avoir des équipes ;-)

- une signat’ qui, comme une signat’ sur deux, utilise le terme « nouveau »…

- un choix de musique TRÈS judicieux, qui sauve l’ensemble en faisant tenir la baraque debout. Pour info ça s’appelle « Captain Kid« , et c’est vraiment le gros point fort de ces spots, ce qui fait que finalement on peut les aimer.

En conclusion, on ne va pas dire qu’on déteste hein, on a vu bien pire (poke LCL). Mais on ne peut pas dire non plus qu’on aime bien, en fait cette campagne nous laisse assez indifférents. Ce qui est dommage pour une nouvelle manière de communiquer, on aurait aimé un peu plus « d’audace », de création. Surtout venant de la part de BDDP&Fils, qui nous a quand même habitué à se poser en défenseur de la création :

 La Caisse dÉpargne remet les comptes à zéro

 La Caisse dÉpargne remet les comptes à zéro

NB : On remercie quand même la Caisse d’Épargne pour l’invitation, on espère qu’ils ne prendront pas mal nos remarques et critiques. Mais de toute façon, il est évident qu’ils savaient à l’avance que ce n’est pas parce qu’ils nous recevaient dans un beau lieu et qu’ils nous payaient un coup à boire qu’on allait pour autant se montrer obligatoirement enthousiastes en retour et qu’on allait arrêter de dire ce qu’on pense franchement, hein :-)

Catégorie → 360, COUP DE GUEULE

5 commentaires
  1. Phil permalink

    Bo billet !

    En fait, c pas mal aussi de faire un comment après que la campagne soit déjà bien digérée (par nos petits zieux)… On a plus de recul et je capte mieux vos observations, qui sont pour le coup très justes !!

  2. @Phil : Merci bien ! Ca fait plaisir ce genre de commentaire :)

  3. Toto permalink

    Tout à fait d’accord sur tout ce que vous dites à propos de cette campagne, elle me sort par les yeux.
    Au niveau de la musique, j’émettrais une petite critique certes elle est bien mais pour moi combinée à la voix off ça fait fortement penser aux pubs Apple (iPad ou iPhone, je ne sais plus). De là dire que ce sont des copieurs… :D

  4. Argh, j’aime bien les visuels. Ils sont ultra clichés mais ils passent bien avec la com de banque actuelle (elles se ressemblent toutes non ? ).

    Par contre les 30 secondes TV, c’est non. J’ai ri en les voyant. La caisse d’épargne est une banque, pas l’Abbé pierre ou la croix rouge.

    Il n’en revient pas moins que le mieux dans toute cette histoire, c’est votre critique. Toujours très bien. Cela ne me dérange pas le moins du monde d’avoir vos news « à retardement ». Les critiques en valent la peine.

    ;)

Trackbacks & Pingbacks

  1. Quels rapports entre une mauvaise copie & une page blanche? | FREUDOMARXISTE

Ecrire un commentaire

Note: le XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publiée.

Abonnez-vous aux commentaires par RSS