Skip to content

C’est méchant un vieux

Par Julien & Arnaud le 17 déc 2009

Bon allez, ne nous voilons pas la face, c’est pas la première fois qu’une campagne de ce genre est faite. Les cours d’auto-défense et autres salles de muscu, c’est un grand classique dans lesghosts prints qu’on voit rarement hors des festivals…
Mais il faut bien reconnaître que ces trois là sont bien faits et couillons à souhait. Alors pourquoi se priver (après tout c’est Nowel, c’est maintenant qu’il faut abuser des bonnes choses).

 Cest méchant un vieux

 Cest méchant un vieux

 Cest méchant un vieux

Advertising Agency: 10 advertising, Antwerp, Belgium
Creative Director: Denis Ghys
Copywriter: Robin Dhondt
Art Director: Steven de Vreese
Photographer: Kris De Smet at www.septantsept.com
Account Manager: Barbele Walraet

via

Catégorie → PRINT

11 commentaires
  1. Folk permalink

    Je trouve la dernière carrement déplacé.

  2. Folk permalink

    Oui je trouve ca choquant pour une publicité.
    Et pourtant je ne suis pas nône, mais une publicité est destiné à être vu par tous, à tout age. Alors soite il n’y a pas de nichons à l’air ou de gros sexe veineux, mais c’est l’idée que je réfute. Autant les deux premières sont simpa, autant la dernière ont dirait un trip de publicitaire « La balayette dans le cul du chat » histoire de se gosser un coup à la caffette.

    Ca aurait pu être fait avec un peu plus de finesse.

  3. pas sûr que cette campagne soit destinée à être vue par tous, ça sent la « bête à concours ».
    De notre côté on se dit qu’on aurait peut-être pu trouver ça choquant si les trois avaient été comme cela, là il n’y en a qu’une, bon, c’est un clin d’oeil, une version plus barrée que les deux autres.
    Mais après chacun en pense ce qu’il veut, hein, si ça se trouve beaucoup d’autres personnes sont aussi un peu heurtées par ce troisième visuel.

  4. oh, y a surement des petites vieilles teigneuses à qui ça doit bien plaire… On se demande même si le fait de jouer sur la fibre humoristique ne peut pas aider à les décomplexer et à pousser la porte de ces centres d’autodéfense.
    En tout cas franchement on préfère cet axe à celui de la peur et du « le danger est partout » pris au premier degré

  5. Ah, c’est sur, c’est plus drôle qu’un épisode du « Droit de savoir ».. ;)

  6. zik permalink

    je pense que ça 5 cm trop loin … 2 aurait pu suffire …

  7. J’aime la profondeur du visuel.

  8. On rentre presque dans un vaste débat sociologique là, et j’ai peur que nous n’ayons pas les compétences nécessaires pour y participer pleinement. Mais il est vrai que la violence dans notre société est aujourd’hui banalisée. Après, difficile d’en identifier les causes, chacun se rejetant la faute entre publicité, médias, éducation, etc.
    La seule chose qu’on dira finalement, c’est que c’est un peu dommage que ce soit cette campagne qui « prenne » sur ce sujet, tant on doit pouvoir en trouver des biens pires et qui font beaucoup plus l’apologie de la violence :-)

  9. Bonjour,

    Nous sommes tous responsable de la montée de la violence . Il faut simplement que chacun fasse attention le plus possible aux effets secondaires de nos écrits et de nos images et des sons sur les jeunes et je pense que la publicité a un rôle à jouer dans leur éducation.

    Cordialement.
    Thierry

  10. Il est vrai que la dernière choc visuellement mais l’humour est là! Certe ce n’est pas le meilleur humour qui soit mais chacun doit prendre du recul face à la pub sinon gare aux effets secondaires comme l’a dit Thierry!

Ecrire un commentaire

Note: le XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publiée.

Abonnez-vous aux commentaires par RSS